La construction du séchoir

03/03 2019

Petit retour rétrospectif sur un des gros chantiers de l’exploitation : la construction du séchoir !

Le séchoir est peut être l’outil le plus important de mon travail ! Il permet de faire sécher les plantes dans les meilleurs conditions. Sa solidité, sa praticité, le choix des matériaux, du système de séchages.. toutes ses caractéristiques sont importantes pour travailler dans les meilleures conditions et donner un produit de bonne qualité !

Du coup, avec toutes mes réflexions, il s’est écoulé plusieurs semaines entre la conception et la fin de la construction. Heureusement et comme souvent j’ai pu profiter de la participation et des conseils de nombreuses personnes.

Avant même de commencer, d’anciens producteurs m’ont donné environ 30 claies avant de déménager. La particularité de celles-ci, c’est la dimension. Au lieu de faire 100cm de large comme on le voit beaucoup, elle font 60cm.

Fabrication de claies supplémentaires pour compléter celles d’Isabelle et David

La dimension de ces claies à donc déterminée les dimensions du séchoir. Il fallait aussi tenir compte de la place disponible dans le local que j’ai à ma disposition. Pour résumer, le séchoir se compose de 4 étagères de 12 claies de 60x95cm soit un peu plus de 27m2 de surface de séchage.

Après plusieurs jours (semaines) de réflexion sur papier, la commande est passée dans une menuiserie du coin (ici on est un peu éloigné de tout, la première menuiserie est à une heure de route.. mais je ne sais clairement pas faire mes propres planches).  Une première tranche de travaux peut démarrer, dans la maison parentale dont le garage est un paradis pour bricoleur… Et l’aide de mon papa est précieuse.

 

Des bouts de bois à mesurer, couper, poncer, pré-percer, fraiser… 

Une fois tout préparé, il n’y a plus qu’à monter le séchoir en kit ! En ajoutant quand même quelques morceaux et des petites choses à mesurer et à adapter sur place.

On fabrique d’abord des “échelles”, dont les tasseaux permettront de faire glisser les claies comme des tiroirs. Ensuite il faut les fixer entre elles au bon écartement avec l’aide de quelqu’un.. parce que tout ce bois, mine de rien ça pèse un peu !

 

Et voilà un séchoir prêt à recevoir des premières récoltes !

La pièce du séchoir est un petit local du village. J’utilise un déshumidificateur puissant qui permet de maintenir l’hygrométrie de la pièce en dessous de 50% d’humidité, et de faire sécher les plantes en gardant une température toujours fraîche : c’est la meilleure façon d’obtenir un beau résultat.

C’est joli toutes ces couleurs non ? : )

Quelques données techniques suite aux question en commentaires (edit 2022)

Bois : j’ai utilisé du cèdre pour les claies et du pin pour la structure.
– Section des claies : 30x40mm
– Section des poteaux : 60x80mm
– Planches larges de 20x60mm pour maintenir les poteaux entre eux et trianguler à l’arrière et sur les cotés
– Section des glissières : 25x25mm
Verticalement, les claies sont espacées de 14cm. Je déconseille de mettre moins car les plantes peuvent prendre beaucoup d’espaces.
Il faudra compter au moins 500€ de bois, à détailler en scierie avec votre plan. Notez que les prix fluctuent beaucoup depuis 2021. Ne pas oublier de compter la quincaillerie qui peut chiffrer rapidement, notamment les équerres si vous en mettez sur vos claies (je n’en n’ai pas, sauf pour les petites réparations d’urgences).

Toiles des claies : J’ai quelques claies en tissu (toile à beurre en coton bio) qui sont très utiles pour les fleurs, mais la plupart sont en maille de PEHD monofilament. C’est très résistant. Il y a plusieurs tailles de maille, j’en ai plusieurs en fonction des plantes, il faut tester selon ses pratiques et la circulation de l’air. La toile PEHD provient de chez Diatex (compter environ 6€ le ml pour des rouleaux de 2m de large). Des commandes groupées peuvent parfois être organisées via le syndicat SIMPLES.

Déshumidificateur : il s’agit d’un modèle grand public, qui extrait 30L par jour sur une surface de 90m2. Il possède un bac de récupération de 5L, à vider régulièrement. A adapter selon votre espace, le mien est sûrement un peu surdimensionné.. Les prix ont beaucoup augmenté, il faut aujourd’hui compter entre 300 et 500€ pour un modèle similaire. Je n’ai pas de retour d’expérience sur les différentes marques, et je ne souhaite pas spécialement en mettre une en avant ; )

23 Commentaires

  1. Catherine Michaud

    Bonjour,
    Sympa les explications et photos.
    Vous avez utilisé quel sorte de bois pour votre séchoir ?
    Les claies sont faites avec du tissus ou du métal ?
    Bonne journée
    Catherine Michaud

    Réponse
    • William

      Bonjour, j’ai utilisé du cèdre c’est une beau bois, pas trop onéreux et assez agréable à travailler.
      J’ai quelques claies en tissu (toile à beurre en coton bio) qui sont très utiles pour les fleurs, mais la plupart sont en maille (PEHD monofilament) pour être résistantes et laisser circuler l’air.
      Bonne journée !

      Réponse
    • Florence

      Bonjour William, je veux juste vous remercier d’avoir pris le temps de nous faire un retour d’expérience. Je me lance dans l’aventure (pommes séchées) et je vais me nourrir de ces informations. Bonne continuation à vous. Florence

      Réponse
    • Samarco Delphine

      Merci beaucoup pour le partage et les détails ! Très utile pour ce qui recherche l’autoconstruction de leurs séchoir !
      Bonne continuation

      Réponse
  2. Disdero Joséphine

    Bonjour,
    je me lance dans la construction de mon séchoir à mon tour, et je me pose une petite question, car le votre à l’air costaud !
    Quelles sont les dimensions des tasseaux de bois que vous avez utilisé? et pour les claies, et pour les échelles?
    Merci beaucoup pour votre réponse,

    Bien cordialement
    Joséphine.

    Réponse
    • William

      Bonjour, oui il est costaud c’est pas mal !
      -les claies sont en cèdre de 30x40mm
      -les poteaux font 60x80mm
      -planches larges de 20x60mm pour maintenir les poteaux entre eux et trianguler à l’arrière et sur les cotés
      -douglas de 25x25mm pour les glissières
      Bon courage pour la construction !

      Réponse
  3. marie

    Bonjour, dans quelle type de pièce avez vous mis votre séchoir ? Et avez vous mis un déshumidificateur ? Merci pour les explications!

    Réponse
    • William

      Bonjour Marie, il s’agit d’un petit local dans le village. C’est en pierre, donc ça ne chauffe pas trop et c’est assez isolé. Le déshumidificateur permet d’enlever plusieurs litres d’eau par jour lorsque le séchoir est plein.

      Réponse
  4. Joshua

    Bonjour,
    Vous pourriez m’indiquer où trouver la toile utilisée pour la réalisation des claies s’il vous plaît ?
    D’avance merci.
    Bon week-end 🙂

    Réponse
    • William

      Bonjour Joshua, la toile provient de chez Diatex. Des commandes groupées peuvent parfois être organisées via le syndicat SIMPLES, n’hésitez pas à vous rapprocher des producteurs de votre région !

      Réponse
  5. Yves-Louis BOUMIER

    Bonjour,
    Je me lance dans un sechoir d’à peu pres le meme volume : 30 m2.
    Quel est votre déshydratatieur et votre retour ?
    Merci d’avance
    Yves-Louis
    http://www.lab.ong

    Réponse
    • William

      Bonjour, le déshumidificateur est assez simple, le genre de modèle que l’on trouve dans le commerce.
      Ça n’est pas la panacée, mais ça remplit le rôle. On peut améliorer avec des ventilateurs, pour favoriser le mouvement de l’air dans la pièce.
      Notez que l’ambiance dans la pièce est très sèche, c’est parfois dur lorsqu’on y reste des heures pour travailler.
      L’idéal est donc d’avoir un séchoir fermé, pour ne déshumidifier que les plantes : )

      Réponse
  6. Parra

    Bonjour,

    Auriez vous le prix total de votre séchoir et du déshumidificateur ?

    Merci 😊
    Beau travail !!!

    Réponse
    • William

      Bonjour, pas vraiment car une partie des claies m’a été donné.
      Je pense qu’il faut compter autour de 500€ de bois en fonction de ce que l’on fait. A voir selon votre plan en scierie 🙂
      Pour la toile, en fonction de la maille, il faut compter environ 6€ le ml pour des rouleaux de 2m chez Diatex.
      Il faut compter aussi la visserie.
      Le déshumidificateur doit coûter autour de 200€.
      Donc un peu moins de 1000€ doit permettre de réaliser entièrement le même type d’outil.

      Réponse
  7. Stanislas

    Bonjour,

    Super travail ! Où avez vous trouvé la toile en PEHD ?

    Mille mercis.

    Stanislas

    Réponse
    • William

      Bonjour Stanislas, la toile vient de chez Diatex. Il y a plusieurs tailles de maille, j’aime en avoir plusieurs en fonction des plantes, il faut tester selon son usage. Le tissu en coton bio vient d’un revendeur de tissu, c’est très pratique pour les fleurs car ça glisse sans les abîmer lorsqu’on ramasse, elle ne se prennent pas dans la maille.

      Réponse
  8. Pierrot

    Bonsoir,
    Merci pour la présentation de votre séchoir, ça donne des idées. J’aimerais savoir svp, quel type (marque/puissance) de déshumidificateur vous utilisez, et éventuellement votre retour sur son utilisation. Merci beaucoup

    Réponse
  9. Jennifer

    Bonjour,

    super ce que vous avez réalisé. Je me posais la question du coût total svp?
    merci

    Réponse
    • William

      Bonjour Jennifer, je vous renvoie vers la réponse que je viens de faire à Parra un peu plus bas 🙂
      Comptez 1000€ pour réaliser le séchoir et acheter un déshumidificateur.
      A bientôt

      Réponse
  10. Vernageau

    Bonjour faut il vraiment que le séchoir soit dans le noir? Merci pour votre réponse

    Réponse
    • William

      Il faut éviter au maximum d’exposer les plantes à la lumière, que ce soit durant le séchage et la conservation.
      Il vaut donc mieux avoir le séchoir dans la pénombre, et stocker dans des sacs ou des fûts qui coupent la lumière.

      Réponse
  11. silva flora

    bonjour,

    quelle dimension avez vous appliquée entre les l’espacements des claies?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Réponse
    • William

      Pour mon séchoir j’ai 14cm entre chaque claies.
      On peut faire plus si on empile beaucoup, mais je déconseille moins !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique